2015 : un bon millésime pour les nouvelles enseignes

Virginie Chambon
Cliquez pour agrandir

Coincé entre la Belgique, la France et l’Allemagne, il ne fait aucun doute que le Grand-Duché de Luxembourg subit des concurrences diverses. «C’est certainement encore plus vrai dans le domaine du retail avec l’influence exercée par des villes toutes proches comme Metz, Trèves ou Saarbrücken, » explique Virginie Chambon, Head of Retail AgencyLuxembourg. « Mais aussi, même si l’influence s’exerce dans une mesure moindre, de villes plus lointaines comme Bruxelles ou Paris, deux places de prestige qui présentent une offre plus variée et souvent plus abordable. » 

Un coup de volant à droite ou à gauche et le chaland peut changer à souhait de destination de shopping, un peu comme il changerait de chemise. « Dans ce contexte, le Luxembourg doit s’adapter pour rester attractif et limiter l’évasion vers les villes frontalières », constate Virginie Chambon. 

Cushman & Wakefield a ainsi conseillé bon nombre de nouveaux entrants sur le marché luxembourgeois et ce, dans tous les secteurs. Le ‘low-cost’ a vu l’arrivée d’Action. Le ‘mass-market’ a salué les implantations d’Hallhuber, de la lingerie féminine (mais pas que ça) des Italiens d’Intimissimi, et des produits qui fleurent bon le rosé (et la partie de pétanque) de L’Occitane en Provence. Le premium a quant à lui été servi avec l’arrivée de Mac Cosmetics et de Sandro. Enfin, last but not least, le luxe a déroulé le tapis rouge pour une marque que Charlize Theron adore (mais qui ne l’aime pas ?), vous aurez bien sûr reconnu Dior. 

« Cushman & Wakefiled a également relocalisé certains retailers déjà bien implantés, comme Longchamp (maroquinerie) et Nespresso (what else ?) pour s’adapter à leurs besoins, » conclut Virginie Chambon. « L’année 2015 a été incontestablement un bon millésime pour les nouvelles enseignes. » 

Contacts

Virginie Chambon

Head of Retail Agency

Luxembourg, Luxembourg

T: +352 27213304

Contacter